FAMILLE ET MARIAGEIDENTITEVictoire

Découvre et marche dans ta destinée pour ta maison

destinee

This post is part of the series LA FEMME CONFIANTE

Other posts in this series:

  1. QUELLE EST TA DEMEURE?
  2. Pour quoi as-tu été si délicatement formée par Christ ?
  3. Découvre et marche dans ta destinée pour ta maison (Current)

 

Nous voilà à la fin de notre série sur « trois clés pour une épouse confiante ». Dans la deuxième clé, tu as appris que l’épouse confiante prend grand soin de la lettre vivante qu’elle est de la part de Dieu pour sa maison et le monde.

Dans cette troisième et dernière clé de la série, plutôt courte,  je t’embarque dans l’univers de l’épouse confiante qui connait et marche dans sa destinée, se laissant conduire par le Saint Esprit, avec l’assurance que la fin de l’histoire est connue d’avance !

Je commence cette clé avec le passage d’Esaïe 46:10. Un verset parmi les plus simples, mais aussi les plus profonds sur la sagesse de Dieu.

« J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; Je dis : Mes arrêts subsisteront, Et j’exécuterai toute ma volonté »

Voilà une parole fascinante. La fin de l’histoire est toujours connue par Dieu, avant même qu’elle ne commence.

Chère épouse je peux te promettre que tu auras des vents contraires dans ta maison. Mais, la bonne nouvelle est que l’histoire ne s’arrête pas aux vents contraires. Tu dois comprendre que pour que l’or soit pur il doit passer par le feu. Mais avant de rentrer dans le feu, l’or est assuré de la fin de l’histoire : il sera pur. Donc le feu devient à ses yeux un moyen plutôt qu’une souffrance.

Ton époux peut parfois être désagréable. Il peut lui arriver de mal se comporter, mais alors là vraiment mal. Mais tu n’es pas son épouse par hasard. Tu es justement là pour le recadrer. L’avion est conçu pour résister dans les zones de turbulences. Et en général, un vol n’est jamais tranquille, il y a toujours un passage où l’avion est pressé de toute part, ça s’appelle une zone de turbulence. De même tu dois comprendre que tu as été faite avec tous les packages nécessaires pour t’élever en hauteur face aux turbulences de ta maison.

Tu dois connaître ce à quoi tu es destinée. Etre une épouse, ce n’est pas une corvée, ce n’est pas un exercice de maison difficile, c’est un sacerdoce, c’est une position noble, un privilège et une grâce que nous les hommes nous ne connaîtrons jamais. Et Dieu ne te destine pas à crouler sous le poids de la pression ou du stress. Il ne desir pas te voir lâcher prise face à la moindre blessure.

Il veut que tu sois une épouse extraordinaire, une mère comme tes enfants n’en n’auraient pas une de meilleure à part toi. Il te destine à être la femme de valeur tant exaltée du Proverbes 31.

Dans la pratique, cela passe encore par ta proximité avec Christ. Car comment être sûre de ce à quoi tu es appelée si ce n’est en passant du temps avec celui qui t’a si délicatement formée (tu te souviens de la deuxième clé?).  Ici encore, la relation crée la ressemblance, elle crée l’identité commune.

Tu l’as compris, le point d’intersection (encore des maths, haha) de chacune de ces trois clés est ton intimité avec Christ, la plus grande priorité. Fais de cette relation verticale ta priorité et tu verras que toutes tes relations horizontales (avec ton époux, tes enfants, tes collègues, ta famille, tes amis, etc.) seront extraordinaires.

Permets-moi de finir cette courte série avec cette prière tirée de Philippiens 1 :6

Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous (toi) cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ

Merci d’être une épouse extraordinaire et confiante.

Que Dieu te bénisse. Amen !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *